GAA

Articles

Un accrochage: le déclarer ou pas?

Vous avez eu un petit accrochage sur la route? Si vous préférez faire réparer votre véhicule à vos frais ou si vous avez les compétences pour le réparer vous-même, faut-il quand même le déclarer à votre assureur?

La réponse est oui.

Voici pourquoi en 3 points :

1- L’accident sera inscrit à votre dossier au Fichier central des sinistres automobiles si l’autre automobiliste impliqué déclare l’incident à son assureur car l’enregistrement d’un sinistre au FCSA inclut le véhicule et le permis de conduire des deux parties impliquées dans l’accident.

2- À la suite d’une collision, l’assureur fait enquête et détermine la responsabilité de son assuré dans l’accident grâce à la CID. En rapportant le sinistre, vous êtes à même d’expliquer les circonstances de l’accident et permettez à votre assureur d’inscrire votre niveau de responsabilité réel dans l’accident. Vous évitez ainsi qu’on assume que vous êtes responsable sur le simple fait que vous avez décidé de ne pas réclamer! En déclarant l'accident, votre assureur  pourra spécifier qu'aucune indemnité n'a été versée.

3- En tant qu’assuré, vous avez certains devoirs à respecter. En effet, selon les articles 2470 et 2471 du Code civil, vous êtes tenu de rapporter tout sinistre ou les circonstances du sinistre à votre assureur.

 

Votre dossier au Fichier central des sinistres automobiles

Le FCSA permet aux assureurs d’accéder à votre historique de sinistres. Ce dossier est différent du dossier de conduite géré par la Société de l’assurance automobile du Québec : le FCSA répertorie les sinistres dans lesquels vous avez été impliqué au cours des six dernières années, alors que votre dossier à la SAAQ inclut ces informations :

  • la ou les classes du permis de conduire et le statut du permis
  • le régime de points d'inaptitude et les points accumulés
  • les infractions commises
  • l'expérience de conduite
  • etc.

Si votre dossier est impeccable, vous pourriez bénéficier d’une meilleure tarification. En revanche, si vous avez été impliqué dans plusieurs sinistres ces dernières années, vous représentez un risque plus élevé pour votre assureur et votre prime sera évaluée en conséquence.

Lorsque vous magasinez une assurance auto et qu’on vous demande si vous avez eu un accident, mieux vaut répondre franchement, même si vous avez choisi de ne pas réclamer pour des dommages subis. Un nouvel assureur qui consultera votre dossier au FCSA verra que vous avez été impliqué dans un accident.

 

 

Autres sujets qui pourraient vous intéresser :

Copyright © Groupement des assureurs automobiles, 2003-2020